Partenaires d'affaires

La cucaracha!

Par Martin Beaudry, président de Solution Cimex 
Tiré du numéro 6, vol. 17 du Journal de rue de l’Estrie

Les coquerelles, aussi appelées blattes ou cafards, se reproduisent rapidement lorsqu’elles trouvent refuge dans nos appartements. Non seulement elles causent des dégâts, mais peuvent nuire à la santé. Voici donc quelques renseignements au sujet de cet insecte grégaire.

cafard

L’espèce la plus répandue au Canada est la coquerelle germanique. Il s’agit d’une bestiole mesurant entre 1,3 cm et 1,6 cm (environ ½ pouce). Son corps est de couleur brunâtre et arbore deux lignes foncées parallèles. Même si la blatte germanique est ailée, elle ne vole pas.

Leurs caractéristiques
Les blattes se nourrissent de miettes de nourriture, mais aussi de savon, de dentifrice, de bois, de cuirs, d’excréments, etc. Comme elles sont nocturnes, vous les verrez rarement en plein jour sauf en cas d’infestation importante. Elles adorent l’obscurité, l’humidité, la chaleur et la nourriture. On les retrouve donc souvent dans les cuisines et dans les salles de bains. Elles aiment se cacher sous les électroménagers et derrière les réfrigérateurs, lesquels émettent de la chaleur. Il n’est pas rare de les retrouver sous les éviers, là où la condensation sur les tuyaux leur permet de boire. On peut également vérifier dans les armoires et dans les autres endroits où il y a des aliments.

En plus de risquer de transmettre des maladies, la présence de coquerelles peut causer des réactions allergiques (éternuements, larmoiements, congestion nasale et maux de tête) que l’on retrouve encore plus fréquemment chez les asthmatiques.

Adios amigos!
Afin d’éliminer les coquerelles, pensez d’abord à nettoyer votre domicile de fond en comble et ramassez les cartons et les papiers qui traînent, car ils représentent de bonnes cachettes pour elles. Il est également primordial de leur couper toute source d’approvisionnement. Affairez-vous donc à ramasser les aliments renversés et les restes de nourriture, puis assurez-vous d’avoir une poubelle munie d’un couvercle hermétique.

Dans le cas d’une infestation mineure, des trappes collantes peuvent être installées stratégiquement afin de détecter et intercepter les coquerelles. Après l’installation d’appâts, inspectez chacune des pièces afin de déceler les trous et les fissures qui permettent aux coquerelles d’entrer et procédez au calfeutrage de ces zones.

Bien entendu, si ces quelques trucs ne fonctionnent pas, il est fortement recommandé de faire affaire avec un professionnel afin d’effectuer des mesures particulières d’hygiène pour ainsi protéger votre nourriture et vos effets. Ces procédures permettront également de couper le plus possible les sources d’alimentation des coquerelles. À la suite des préparations, votre exterminateur pourra procéder aux traitements afin de vous offrir la paix d’esprit.

Leave a Reply