Partenaires d'affaires

Des poils partout!

Par Isabelle Arguin, technicienne en santé animale et propriétaire des animaleries Le Jardin des Animaux
Tiré du numéro 2 vol. 18 du Journal de rue de l’Estrie

Nos chers animaux à poils ! Nous les aimons, mais on apprécie moins les désagréments des poils partout, sur les meubles et nos vêtements. Sachez qu’il est normal que votre animal en perde, tout comme nous perdons des poils et des cheveux. Chez les animaux, ça s’appelle la mue. Démystifions ce qu’est la mue.

chat poil

La mue est le renouvellement des poils chez l’animal, donc inévitablement une chute des poils. Les poils d’un animal poussent en trois phases qui se succèdent.

Phase anagène : c’est dans cette phase que se produit la croissance du poil. Sa durée varie selon le type d’animal et c’est elle qui détermine la longueur du poil. Dans le cas des chiens nordiques tels que les huskies, cette phase est très courte et plus fréquente. Au contraire, pour les chiens à poils plus longs comme les caniches ou les lévriers afghans, cette phase est beaucoup plus longue.

Phase catagène : c’est une phase transitoire du poil. La papille dermique, qui est un peu la racine par laquelle le poil se nourrit, se détache du poil, car le follicule pileux, qui est le nid du poil, se rétrécit. Le poil remonte donc vers la surface de la peau.

Phase télogène : c’est la phase de repos durant laquelle il n’y a plus aucune activité de la part du follicule pileux, donc plus aucune nourriture. Cela fait en sorte que le poil «meurt» et tombe. Puis, la phase anagène recommence dès que le poil a quitté le follicule pileux.

Les types de mues
La principale mue ou celle qui est la plus marquée est la mue saisonnière. Cette dernière a lieu principalement au printemps, mais aussi à l’automne. On la remarque surtout chez les animaux qui passent beaucoup de temps à l’extérieur de la maison. Elle s’explique du fait que, selon la saison, l’animal doit densifier ou alléger sa fourrure donc éventuellement perdre des poils. Ainsi, à l’automne, la fourrure se densifie afin de protéger l’animal du froid alors que le printemps venu, la fourrure revient à la normale pour l’arrivée du temps plus doux.

On compte également d’autres types de mues dont l’une d’entre elles est influencée par le photopériodisme, soit le rapport entre la durée du jour et de la nuit. En effet, les animaux qui vivent presque uniquement à l’intérieur sont exposés à une lumière constante, ce qui provoque une mue en boucle tout au long de l’année. Enfin, certaines mues sont causées par des changements hormonaux, tels que la gestation, les chaleurs ou l’allaitement.

Comment faire face à la mue
Il est important de brosser l’animal avec une brosse douce et adaptée au type de pelage. Le brossage a une action de stimulation de la circulation sanguine, ce qui active la repousse du poil. À l’inverse, si l’on utilise un outil mal adapté ou irritant, cela peut causer une problématique de la peau et inhiber la repousse du poil ou créer des zones de stress sur la peau.

Durant la période marquée de mue, nous pouvons ajouter au brossage quotidien l’utilisation d’un outil anti-mue à raison d’une fois par semaine. Cet outil permettra d’atteindre le sous-poil et d’éliminer ainsi presque entièrement les poils morts. Toutefois, une routine de brossage avec une brosse adaptée demeure la meilleure solution pour éviter d’avoir des poils partout dans la maison. Tout cela sans compter que certains types de pelage avec double poil et poil plus long peuvent causer de gros nœuds si le nettoyage des poils tombés est négligé, car ces derniers restent pris et s’emmêlent avec les autres.

L’alimentation joue un rôle primordial dans la chute excessive des poils et le bon fonctionnement du cycle de repousse. Les protéines de type animal contiennent des chaines d’acides aminés complètes qui aident à la régénération de la peau et du poil. Les protéines de type végétal, retrouvées en plus grande quantité dans les nourritures de moins bonne qualité, ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels. Par conséquent, des carences en certains minéraux ou vitamines auront pour effet de rendre le pelage terne et sec, de ralentir la repousse des nouveaux poils et d’en accélérer la chute. Les poils n’atteignant jamais leur longueur maximale, l’animal sera en mue très rapide et constante.

Suppléments
Il peut être une bonne idée d’offrir, particulièrement lors des périodes de mue, des suppléments d’huile végétale ou de poisson qui contiennent des omégas 3, 6 et 9. Nous les retrouvons dans l’huile de lin, de chanvre, de coco, de poissons et de loup-marin. Enfin, il existe certains suppléments à base de plantes ou de levure de bière qui peuvent aider à diminuer les chutes de poils abondantes et régénérer le pelage.

En conclusion, pour une santé optimale du pelage de votre compagnon, un brossage régulier adapté au pelage ainsi qu’une alimentation de qualité aideront à éviter des chutes de poils abondantes et permanentes!

Leave a Reply