Communautaire

La Banque alimentaire de Memphrémagog

Par Michel Morisset
Tiré du numéro 5 vol. 17 du Journal de rue de l’Estrie

On associe souvent la MRC de Memphrémagog à la villégiature, aux riches villas sur les lacs, au festival des vignobles et aux plaisirs. Ce sont, bien sûr, les aspects enchanteurs que les autorités mettent de l’avant pour promouvoir la région. Or comme partout au Québec, il y existe un autre aspect, moins visible : la pauvreté et la difficulté à joindre les deux bouts.

Parmi la dizaine d’organisations qui se préoccupent de ce phénomène, on trouve la Banque alimentaire de Memphrémagog (BAM). Comme nous le dit sa directrice générale, Suzanne Lafleur, « la mission de l’organisme est de pourvoir une aide alimentaire temporaire aux résidents de la MRC de Memphrémagog qui sont dans le besoin, afin d’améliorer leur qualité de vie et de favoriser leur retour à l’indépendance alimentaire ».

La BAM est ouverte 52 semaines par année. L’an dernier, elle a fourni une aide à plus de 563 familles (1008 personnes) grâce à son Épicerie sociale. Une à deux fois par mois les familles se présentent au local de la rue Sherbrooke à Magog. Elles peuvent faire leur épicerie et choisir parmi un grand nombre de produits en fonction de leurs besoins spécifiques et de leur taille. À l’occasion de leur visite, elles peuvent aussi recevoir les conseils des intervenantes sociales ou obtenir une référence utile pour résoudre une situation particulière relative à l’emploi, au logement ou à la santé. Au cours de l’année 2018-2019, les personnes seules, souvent âgées de 45 à 65 ans, ont dominé le nombre de familles bénéficiaires (60%), suivi des familles monoparentales (21%), des couples avec enfants (10%) et des couples sans enfants (9%).

Mais les activités de la BAM ne se limitent pas à cette importante distribution de denrées. Elle fournit aussi des produits à près de 23 autres organisations ; des écoles, des camps d’été, des popotes roulantes qui, à leur tour, distribuent ou transforment les produits. Ainsi les produits alimentaires qui ont perdu de l’attrait pour la consommation à l’état frais sont transformés et font les délices de petits et grands.
Depuis le début de l’année, une autre initiative est venue enrichir le milieu des bénéficiaires : le Café social. Situé à l’étage de la BAM, ce lieu de rencontre permet aux bénéficiaires de placoter autour d’un café chaud, de déjeuner et surtout, de rompre la solitude.

Les besoins de la Banque alimentaire de Memphrémagog ne se limitent donc pas à la période de Noël (qui demeure une période intense de collecte de denrées hautement appréciée), mais à l’année longue : la faim ne fait pas de pause. De généreuses épiceries, des restaurants, des boulangeries, des dépanneurs et l’hôpital fournissent sur une base quotidienne des tonnes de denrées (121 000 kg en 2018) à cette « Main qui nourrit les gens d’ici ».

Soyez DON gentils : http://blogderue.ca/index.php/dons/

Leave a Reply