Communautaire

Isolement des personnes aînées, fléau de société

Par Nathalie Langlois, Les Petits Frères de Sherbrooke
Tiré du numéro 5 vol. 17 du Journal de rue de l’Estrie

Sherbrooke compte plus de 17 400 personnes âgées de 75 ans et plus, soit 11% de sa communauté. Avec le vieillissement marqué de la population, les statistiques prévoient que ce pourcentage augmentera à près de 13% en 2021 et à 15% en 2026.

Or, on sait maintenant qu’une personne âgée sur cinq n’a aucun proche sur qui compter. Plus encore, une personne âgée sur trois est à risque d’isolement sévère, n’ayant parfois aucun contact significatif depuis des années.

Une importante proportion des Sherbrookoises et Sherbrookois du grand âge présente d’ailleurs des facteurs importants de vulnérabilité qui les prédisposent à l’isolement : haut taux d’habitation en solo (plus de 40%), présence d’au moins une incapacité (40%), troubles de la santé mentale (20%), la majorité d’entre eux vivant sous le seuil de la pauvreté. Sans proche ni ressource, complètement laissés à eux-mêmes, ces femmes et ces hommes font partie des plus démunis de notre société. Vivre complètement seul, sans avoir aucune personne à qui parler ou aucun contact physique et ce, depuis des années, représente ainsi la douloureuse réalité de bien des personnes aînées de Sherbrooke.

Cet isolement a des conséquences graves. Il entraîne souvent le déclin de la santé physique, favorisant l’hospitalisation et la détérioration des capacités cognitives, et fragilise l’état mental en laissant souvent apparaître la démence, la dépression ou les idées suicidaires. Dans tous les cas, il raccourcit l’espérance de vie et impose une affreuse souffrance que notre présence permet d’éviter.

Comment contribuer à contrer l’isolement des personnes aînées?
Briser l’isolement d’une personne âgée, c’est à la portée de tous! Voici quelques exemples d’action qui prendront un grand sens :
• En temps de canicule, cogner à la porte de son voisin du grand âge pour s’enquérir de son bien-être
• Au parc, s’assoir auprès d’une aînée et entamer une conversation
• Après une tempête de neige, rendre service à sa voisine âgée en déneigeant et déglaçant son entrée afin de lui permettre de sortir
• Contacter Les Petits Frères, la grande famille des personnes âgées seules pour offrir de votre temps!

Chaque petit geste compte et aura un impact positif dans leur vie.

Soyez DON gentils : http://blogderue.ca/index.php/dons/

Leave a Reply